Accompagnement parental : préparer sereinement l’arrivée de bébé

L’arrivée d’un enfant peut être source de joie et de grand bonheur comme le chamboulement éprouvant de tous nos repères : rythme des journées, sollicitations intenses, nouvelles priorités, quête de sens au travail, place du couple…

Lorsque je reçois des parents venus me dire à quel point ils ne s’attendaient pas à cela, lorsque je les entends me confier combien ils rêvent de tranquillité, de trouver du temps et de prendre l’air, lorsqu’ils arrivent chargés de tristesse, de colère ou de ressentiment à cause de la fatigue et des tensions générées dans le couple, nos échanges sont souvent l’occasion pour eux de réaliser qu’ils ne s’étaient pas posé ces questions là avant la naissance.

Lire la suite

Chère peur, merci de faire moins de bruit.

Qu’est-ce que votre peur a de positif ?

Qu’est-ce qu’elle vous apporte ?

Avoir peur est bien souvent légitime. La peur est là pour nous protéger.

Elle vient signaler à notre cerveau que nous risquons de sortir de notre zone de confort et de perdre nos repères. Elle nous retient là où nous estimons être en sécurité.
Pas forcément bien, pas forcément heureux, mais à l’abri.

Et si vous preniez votre peur par la main ? Car l’enjeu n’est pas tant de se débarrasser de vos peurs mais de faire en sorte qu’elles ne vous empêchent pas d’avancer.

Écoutez le message que votre peur vous raconte et voyez par vous-même avec quoi vous êtes réellement d’accord.
Est-ce que vous vous retenez de vivre ce qui vous tient à cœur parce que cela vous serait vraiment nuisible ou parce que votre peur vous crée le scénario parfait pour vous éviter un sentiment d’inconfort et d’insécurité ?

Vous êtes tout à fait capable de ce que vous visez.
Si vous n’avez pas toutes les ressources nécessaires en vous, vous saurez en trouver autour de vous.

Votre peur se loge dans votre cerveau là où se trouve votre instinct de survie.
Vos peurs n’ont pas pour mission de vous rendre heureux mais de vous garder sécurité.

Remerciez vos peurs de vouloir prendre soin de vous, de vous faire réfléchir à deux fois avant de prendre une décision, de ne pas vous rendre égoïste.
Dites-leur que vous ferez attention à faire les choses de manière positive, en prenant compte de vos besoins et en respectant ceux que vous aimez.

Expliquez à votre peur qu’à la rigueur vous pouvez faire équipe, qu’elle peut vous accompagner si ça lui chante mais que vous vous mettez en route vers vos rêves.

Qu’elle peut marcher à vos côtés mais pas vous barrer la route.

Que vous avez besoin de concentrer votre attention sur vos projets, alors merci de rester polie et de faire moins de bruit.

Télétravail AVEC enfants : y a comme un air de déjà-vu…

Comme dirait ma fille : « C’est parti mon kiki ! »

Jour 1 de ce nouveau marathon où l’endurance et le mental sont de mise lorsqu’il s’agit de travailler avec enfants à domicile.

La respiration s’avère également un élément clé pour réussir dans cette nouvelle discipline olympique qu’est le don d’ubiquité. D’autant qu’à l’arrivée, pas sûr qu’on puisse avoir un temps de récupération digne de l’effort fourni (genre évasion d’une semaine au soleil en amoureux ou resto entre copines deux fois par semaine pour souffler).

Si la parentalité est une aventure complexe et éprouvante, en période de pandémie elle s’apparente plus à Koh Lanta qu’à Fort Boyard. Les défis et difficultés sont décuplés, la fatigue s’intensifie de jour en jour, les nerfs à fleur de peau viennent mettre à mal l’esprit d’équipe : mode survie activé.

Et ce ne sont pas les réactions de certains employeurs qui aident à gagner en sérénité.

Lire la suite

Conciliation vie pro / vie perso : de quoi parle-t-on ?

On ne parle pas d’égalité, on ne parle pas de quantité : on parle de faire exister ENSEMBLE, on parle d’harmonie.
On ne parle pas de plus ou de moins : on parle d’AVEC.

A l’heure de la mission sur la conciliation vie pro /vie perso des parents lancée par la Ministre Elisabeth Borne et le Secrétaire d’Etat Adrien Taquet et avant de partir dans de grands débats, il me paraissait important de revenir à la base de tout sujet, c’est-à-dire au sens même des mots que l’on emploie.

Lire la suite

Parler de sexualité avec mon enfant, en quoi c’est important ?

Parler de sexualité avec nos enfants / ados à de quoi nous mettre mal à l’aise, en venant titiller nos propres tabous (personnels et sociétaux) ainsi que nos limites à verbaliser et formuler de « justes » explications.

Le sujet est d’autant plus vaste et complexe à aborder qu’il touche à beaucoup de notions et de valeurs fondamentales : le respect de soi, de son corps, le respect de l’autre, le respect des différences, la notion de consentement, d’intimité, … Or c’est bien tout ce que la sexualité évoque et englobe qui en fait un sujet d’autant plus incontournable auprès de nos enfants si nous voulons les aider à grandir et les protéger.

OK… Mais comment fait-on pour en parler ? On dit quoi, comment et à quel âge ?

Lire la suite

Messieurs (enfin certains messieurs…)

Lorsque nous cajolons notre bébé dans nos bras, nous qui pourtant avons du mal à aller vers les vôtres, ce n’est pas que nous vous aimons moins mais qu’il nous arrive d’avoir du mal à nous aimer nous. Avec nos valises sous les yeux, nos kilos en trop, nos émotions en vrac et notre ventre distendu.

Lorsque nous nous écroulons dans le canapé avec un yaourt après avoir confectionné les purées bio pour la semaine, ce n’est pas que votre alimentation équilibrée ne nous importe pas. C’est que nous vous pensons capables d’y subvenir par vous-même.

Lire la suite

Pourquoi ce type d’accroche marketing me hérisse le poil…

Accrocheurs et pousse-au-clic, ce genre de titre rencontre beaucoup de succès auprès des parents fatigués de se faire entendre, qui rêvent de trouver en un atelier la solution à leur patience usée.

On y perçoit le rêve que l’enfant s’exécute sans avoir besoin de répéter inlassablement ce qu’on lui a demandé, avec le sourire et sans-traîner-des-pieds-s’il-vous-plaît.
Mais surtout, on y lit la promesse qu’il existe une méthode secrète imparable que « l’éducation positive » vous révèlera pour une parentalité sereine assurée.

Et c’est bien cette idée qui me dérange et à laquelle je refuse d’adhérer…

Lire la suite

Cultivons notre satisfaction

La crise Covid s’éternise et avec elle notre moral s’épuise, atteint par un effet de lassitude et une panoplie d’émotions à gérer, les nôtres mais aussi celles de notre entourage – personnel et professionnel – parfois.

A l’anxiété et la morosité ambiantes s’ajoute notamment la sensation quasi permanente de manque. Entre colère, déception, tristesse et frustration, nos désirs et nos projets sont rarement satisfaits face au lot de contraintes et d’interdits qui nous sont imposés. Il nous faut alors annuler, reporter, éviter, ce qui nous ferait du bien et nous permettrait d’y voir un peu plus clair pour demain.

Lire la suite

Disputes entre frères et soeurs : je gère comment ?

>> REPLAY de l’émission du 26 janvier en ligne : https://www.francebleu.fr/emissions/le-dossier/normandie-rouen/disputes-entre-freres-et-soeurs-comment-gerer

Les conflits dans la fratrie font partie de la vie de famille, de l’apprentissage du vivre ensemble et du partage. S’ils peuvent être pénibles à supporter pour nos nerfs et nos oreilles, ils sont l’occasion de développer des compétences utiles à la maison et en dehors en matière de communication, de coopération et de recherche de solution… A condition que notre manière de réagir face aux disputes les aide en ce sens.

Lire la suite