Chronique d’un parent confiné #5

7h30 : Allez, on se lève. Ce n’est plus le réveil qui sonne (et ça c’est chouette) mais ce sont les enfants qui déboulent (ah….…).

8h15 : Douche (le petit plaisir de la journée hein, on se contente de peu désormais).
Et puis ça fait une semaine que l’on est confiné, j’ai besoin de prendre un peu soin de moi. Soyons fous : opération maquillage ! (Tiens je l’avais oublié celui-là… J’ai dû lui manquer c’est sûr…)

9h : Début de la classe à la maison (alors bon, bien sûr, pas toujours à 9h pile… Faut pas pousser !). Deux niveaux en même temps à gérer. 
« Trop fac’ » comme ils disent (ouais ben non en fait, je déconne !).

Hier, j’étais une Conseillère à l’emploi et une organisatrice hors-paire. Tout était bien ficelé dans mon boulot, mais ça… C’était hier !
Aujourd’hui, je suis institutrice (pourquoi  donc ? J’ai rien demandé moi !) et magicienne aussi (parce que oui en prime, je dois me dédoubler, MAGIE !).

10h15 : Pause-café ! Trop bien ! On va pouvoir parler chiffons, boulot, se moquer des bêtises de nos enfants et des perles de l’actualité musicale…
Ah bah non en fait. Ça c’était hier.

Désormais c’est pause-café avec mon mari. Quand il a le temps parce que lui continue sa vie pro à distance avec un semblant de vie sociale ! Heureusement, il me reste Whatsapp et les cops’. Comme ça on va parler famille, classe des enfants et fin du monde… Chouette programme !

12h : La classe se termine. Trop bien les objectifs de la matinée sont remplis ! On va pouvoir fêter ça ! Ou pas… Il faut préparer le repas.

Hier, je mangeais des plats picards avec mes collègues, mais ça c’était hier ! Aujourd’hui, je suis aussi cuisinière et serveuse.
Oups… Il n’y a plus rien dans le frigo (mais on est combien dans cette famille ??? 4 ou 12 ?). Ah oui j’oubliais, une cuisinière doit aussi savoir gérer les stocks !

13h30 : Les deux garçons se bagarrent. En version « positive » on dit « ils font le plein d’énergie » (normal quoi).
Hier, je prenais ma pause-café avec mes collègues, mais ça c’était hier !
Aujourd’hui, je suis aussi gendarme entre les repas.

14h : Après m’être battue (au sens figuré hein) avec le petit qui voulait davantage jouer à trappe-trappe qu’aller à la sieste, un peu de répit, il est enfin couché ! Comment ça un peu de répit ? Le grand me martèle de « Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? ». Bah oui, en même temps je viens de coucher son jeu préféré…
« Bon tu veux jouer à quoi ? » C’est parti pour une partie endiablée des Aventuriers du Rail, suivi d’un puzzle sur les planètes, d’un Qwirkle et d’un Monopoly (mais quand est-ce qu’il va en avoir marre ?!).

Hier, j’accompagnais des gens dans leur recherche d’emploi mais ça c’était hier !
Aujourd’hui, je dois retourner en enfance. Avec mes problèmes d’adultes. Et zut ! Ils auraient pu me lâcher ceux-là au moins, j’aurais mieux apprécié le rôle.

16h30 : Le petit se lève. Ah ! Le bruit va revenir, chouette ! Alors goûter ! « J’aime pas ce qui reste au goûter ! ». « Je sais, je sais, maman doit faire les courses » (et braver le corona au passage) …

17h : Ils sont à nouveau plein d’énergie (mais que vais-je en faire ? Allez Delphine, sois créative !). Bon, on va faire un parcours de motricité (sois créative, sois créative …).

17h30 : Parcours fini ! Voilà, voilà… « Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? » Euh…

Euh…

Euh…

« Et si vous jouiez un peu dans la salle de jeux ? » !Super ça marche ! Pas toujours mais là oui !
Ah non en fait … « Les enfants, j’ai dit dans la salle de jeux… Pas d’apporter la salle de jeux dans le salon !!! »

Hier je rentrais tranquillement du boulot mais ça c’était hier !
Aujourd’hui, je suis déménageuse et femme de ménage (faut pas se mentir, tous ensemble toute le journée à la maison, l’intérieur ne ressemble plus au catalogue Maisons du Monde malgré les efforts fournis).

19h : Allez hop, les mômes en pyjama… « Pyjama, j’ai dit ! » (Oui, j’avoue je fatigue … Allez on se reprend…) « Pyjama mes petits choux ! »
« Bon PY-JA-MA, MAINTENAAAAAANT ! »

Et ce n’est pas fini… Qu’est-ce que je vais préparer à manger maintenant ? Le frigo ne s’est toujours pas rempli miraculeusement entre temps, c’est ballot. Je remets donc mon costume de cuisinière et de magicienne (vu la tristesse de mon frigo mieux vaut qu’il me reste de la magie).

19h30 (pour rappel : les horaires sont approximatifs, bien sûr…) :
Repas. Ca sent la fin de la journée … Hourra !

20h30 : Brossage de dent, pipi, histoire, papa gère ! Repos alors ? Ah bah non. J’astique, m’occupe des machines, prépare déjà la prochaine journée d’école.

21h : Ouf ! Un peu de temps pour moi.

Donc bilan de la journée, j’ai dû : enseigner, faire de la magie, cuisiner, servir, faire régner l’ordre, jouer (en essayant au maximum d’y apporter un intérêt pédagogique mais j’avoue des fois on lâche l’affaire !), astiquer, ranger, re-cuisiner, re-servir, débarrasser, re-ranger, penser à la logistique vestimentaire et anticiper la journée de demain !

Ce que je veux là ? A cet instant ? Et bien je veux juste ………. Une soirée Mojitos avec mes copines !

En attendant je suis fatiguée. Alors ce soir, à la place et puisque je dois être chez moi, ce sera dodo devant Netflix…

Récit de Delphine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s