Ecrans. La culpabilisation 3.0

Cela fait un moment que je souhaite écrire sur le sujet sans savoir par quel angle l’aborder.
C’est après avoir écouté l’intervention de M. Boris Cyrulnik, le 20 juin dernier, à « La Grande Table » de France Culture que je finis par me lancer.

Si vous saviez comme je vous admire M. Cyrulnik, comme ma gratitude est grande pour tout ce que vous nous avez apporté de connaissances et d’éclairages sur le fonctionnement de la relation mère-enfant, du cerveau de l’enfant, sur le lien, l’attachement et tant d’autres concepts ardus auxquels vous nous donnez accès. Je dévore vos livres et guette vos interventions en public.

Mais là, je ne saurais acquiescer. « Pas d’écran du tout avant 3 ans ».
Cette phrase n’est pas passée.

Lire la suite

« Plus je lui dis de se dépêcher, plus il prend son temps » YOUPI, il s’autorégule !

1398390_604787409579728_1045493823_o

Certes, il se joue dans ces moments où nos nerfs sont mis à rude épreuve, avec le profond sentiment que l’enfant ne-fait-ça-rien-que-pour-nous-faire-enrager, une lutte de pouvoir pour dominer la situation. Mais si face à notre agitation grandissante, à notre puissance vocale qui s’intensifie et à notre tête toute rouge cheveux hirsutes, l’enfant est capable de rester « zen » – en tout cas assez pour faire ce qu’on lui demande à deux à l’heure – c’est qu’il a su développer une magnifique qualité : l’autorégulation. Lire la suite