Merci aux Papas

Recevoir un père ou un couple lors d’un accompagnement parental n’est pas anodin.
Non sur la légitimité des pères à être présents, elle va de soi, mais sur les changements possibles dans la famille par la suite grâce à cela, dans la relation aux enfants comme dans la relation de couple.

La famille est un « système », c’est-à-dire un ensemble structuré d’éléments interagissant entre eux selon certains principes ou règles établis. Cela signifie que les membres d’une famille sont en interaction permanente : je réagis à la manière dont tu as réagi… Et comme tu as réagi ainsi, alors je réagis comme ça à mon tour. Etc etc.

Il est tout à fait possible d’accompagner une maman seule, à mettre en place des changements durables et concrets, de l’aider à (re)construire le lien qu’elle désire avoir avec ses enfants et de se trouver elle, en tant que « mère-mais-pas-que ».

Quand le père s’implique, c’est un autre accompagnement qui s’instaure.

Lire la suite

Parler de sexualité avec mon enfant, en quoi c’est important ?

Parler de sexualité avec nos enfants / ados à de quoi nous mettre mal à l’aise, en venant titiller nos propres tabous (personnels et sociétaux) ainsi que nos limites à verbaliser et formuler de « justes » explications.

Le sujet est d’autant plus vaste et complexe à aborder qu’il touche à beaucoup de notions et de valeurs fondamentales : le respect de soi, de son corps, le respect de l’autre, le respect des différences, la notion de consentement, d’intimité, … Or c’est bien tout ce que la sexualité évoque et englobe qui en fait un sujet d’autant plus incontournable auprès de nos enfants si nous voulons les aider à grandir et les protéger.

OK… Mais comment fait-on pour en parler ? On dit quoi, comment et à quel âge ?

Lire la suite

Chronique d'un parent confiné #1

Je lis qu’elles sont heureuses, ravies, remplies de gratitude d’avoir tout ce temps inattendu à la maison auprès des enfants.

Je lis que c’est un cadeau, une chance de les voir grandir au quotidien.

Je lis que ce rôle de maîtresse improvisée les amuse, qu’il est gratifiant d’être dans cette posture de transmission de connaissances, qu’elles découvrent une autre manière de partager.

Je lis qu’ils font ensemble plein d’activités manuelles et de jeux de société, qu’elles redoublent de créativité parce qu’il y a tellllement de choses à faire autres que les écrans.

Je lis qu’il est bon de retrouver du temps pour lire, prendre un thé, regarder un vieux film.

Je lis que c’est le moment de se mettre au yoga, de trier ses vêtements inutiles, de tester de nouvelles recettes de cuisine.

Je lis qu’on peut même s’improviser un apéro en visio avec les copains et tchin ! à travers l’écran.

Les larmes viennent. De fatigue, de nervosité ou de culpabilité, je ne sais plus trop.

Lire la suite