Merci aux Papas

Recevoir un père ou un couple lors d’un accompagnement parental n’est pas anodin.
Non sur la légitimité des pères à être présents, elle va de soi, mais sur les changements possibles dans la famille par la suite grâce à cela, dans la relation aux enfants comme dans la relation de couple.

La famille est un « système », c’est-à-dire un ensemble structuré d’éléments interagissant entre eux selon certains principes ou règles établis. Cela signifie que les membres d’une famille sont en interaction permanente : je réagis à la manière dont tu as réagi… Et comme tu as réagi ainsi, alors je réagis comme ça à mon tour. Etc etc.

Il est tout à fait possible d’accompagner une maman seule, à mettre en place des changements durables et concrets, de l’aider à (re)construire le lien qu’elle désire avoir avec ses enfants et de se trouver elle, en tant que « mère-mais-pas-que ».

Quand le père s’implique, c’est un autre accompagnement qui s’instaure.

Lire la suite

Accompagnement parental : préparer sereinement l’arrivée de bébé

L’arrivée d’un enfant peut être source de joie et de grand bonheur comme le chamboulement éprouvant de tous nos repères : rythme des journées, sollicitations intenses, nouvelles priorités, quête de sens au travail, place du couple…

Lorsque je reçois des parents venus me dire à quel point ils ne s’attendaient pas à cela, lorsque je les entends me confier combien ils rêvent de tranquillité, de trouver du temps et de prendre l’air, lorsqu’ils arrivent chargés de tristesse, de colère ou de ressentiment à cause de la fatigue et des tensions générées dans le couple, nos échanges sont souvent l’occasion pour eux de réaliser qu’ils ne s’étaient pas posé ces questions là avant la naissance.

Lire la suite

Chronique d’un parent confiné #4

On est d’accord, c’est l’occasion ou jamais.
Qu’il comprenne (mieux, qu’il vive !) mon quotidien, ma vie à moi.

Cette vie que je considère à l’opposé de la sienne, lui qui est toujours parti à droite à gauche « pour le boulot », injoignable en cas d’appel de l’école « coincé en réunion », jamais disponible pour les conduire aux activités « avec encore un client à gérer avant de rentrer ».

Cette vie que j’ai choisie, à la maison, pour voir mes enfants grandir, pour leur donner tout ce que je pourrai et les voir heureux et qui m’enlève le droit de me plaindre.

Lire la suite