Chronique d'un parent confiné #3

7h10 : Je suis réveillée « mécaniquement », même pas eu besoin de réveil.
Je suis sur le point de m’extraire de la couette quand je réalise que non, pas besoin d’aller conduire les enfants à l’école ! Pas besoin de passer en speed par la salle de bain, de débarrasser en 4e vitesse le petit-déjeuner… On reste à la maison. Yes !

7h12 : J’entends du bruit dans l’escalier.
Les mêmes enfants que je dois tirer du lit 5 jours sur 7 (je vous laisse deviner lesquels) sont déjà levés et m’appellent parce qu’ils meurent de faim. Sans blague. D’habitude il faut quasiment les menacer pour qu’ils avalent quelque chose avant d’y aller.

7h14 : Le café coule. Le répit sous la couette n’aura été que de courte durée.

Lire la suite

Le manque de fermeté n’est pas (toujours) un excès de bienveillance

S’il y a bien une notion qui me tient à cœur lorsque l’on parle « d’éducation positive », c’est celle de bienveillance : « disposition d’esprit inclinant à la compréhension, à l’indulgence envers autrui » dit le Larousse.
Envers un enfant pour qui tout est découverte et apprentissage, notamment en cas d’erreurs et d’échecs, cela m’a toujours semblé essentiel.

La notion de « fermeté », que la Discipline Positive lie intrinsèquement à celle de bienveillance, m’a ainsi été plus difficile à appréhender  ; moi qui revendiquais l’écoute, la patience, l’empathie et autres souplesses d’approche envers l’enfant-qui-grandit.

Pourtant, au fil des années de pratique et d’observation, j’ai pris conscience des enjeux liés à cette fameuse « fermeté » et de son rôle indispensable pour une éducation réellement bienveillante.

Lire la suite

Discipline Positive : Parents, et si on prenait soin de nous ?

woman-1245817_1920

Comme pour tout un tas de choses, les bienfaits de « l’éducation positive » dépendent de l’angle de vue choisi et de l’interprétation qu’on en fait.

Le point de départ – et centre d’intérêt principal – de ce type de pédagogie étant le bien-être de l’enfant : tout ce qu’on va pouvoir lui apporter pour bien grandir, bien se développer, en plus de tout ce qu’on fait déjà sur les questions d’éveil, du sport, de la santé, de l’alimentation…

Il y a concrètement de quoi y voir de nouvelles injonctions, des responsabilités supplémentaires à endosser et au final la pression grandissante d’incarner un « super-parent », là où on s’efforce déjà d’être au top au travail, en couple, entre amis, …

Et si on repensait nos choix et nos envies d’éducation pour le « positif » que cela peut nous apporter à NOUS, en tant que parents ? Lire la suite

« Plus je lui dis de se dépêcher, plus il prend son temps » YOUPI, il s’autorégule !

1398390_604787409579728_1045493823_o

Certes, il se joue dans ces moments où nos nerfs sont mis à rude épreuve, avec le profond sentiment que l’enfant ne-fait-ça-rien-que-pour-nous-faire-enrager, une lutte de pouvoir pour dominer la situation. Mais si face à notre agitation grandissante, à notre puissance vocale qui s’intensifie et à notre tête toute rouge cheveux hirsutes, l’enfant est capable de rester « zen » – en tout cas assez pour faire ce qu’on lui demande à deux à l’heure – c’est qu’il a su développer une magnifique qualité : l’autorégulation. Lire la suite